mercredi 19 décembre 2012

Qui m'aime me suive! [Essie / Leading Lady]

Mes petits écureuils gambadant dans les sapins,

La saison des fêtes est clairement entamée et les soirées de noël fleurissent de ci, de là avec leur lot de petits cadeaux de circonstances, échangés ou tirés au sort.

Et à cette occasion j'ai reçu le fameux trio qu'Essie a édité pour les fêtes.



Après avoir poussé moult petits cris dignes d'un petit furet sous métamphétamines, j'ai regardé de plus près et je me suis aperçue qu'il comprenait le fameux Leading Lady (d'où re-cris de joie).



Je l'avais vu sur le blog de Pshiiit, et malgré son ressenti négatif je rêvais de pouvoir l'essayer.

Il a effectivement un rendu très sirupeux, on dirait du jus de cerise griotte, et nécessite au moins deux couches pour le rendre un tant soit peu opaque.

En revanche, je n'ai pas eu les mêmes problèmes à l'application que Pshiiit: les paillettes se sont réparties bien uniformément et le liquide était assez fluide.




Bien que n'ayant pas un rendu très brillant une fois sec, il est tout de même magnifique. C'est exactement ce que je rêvais de porter durant les fêtes (aka esprit de Noël, paillettes mais tout en restant discret).

Et pour conclure, je suis assez contente de la taille du flacon, parce que c'est le genre de couleur dont j'ai un peu peur de me lasser. :)
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 11 décembre 2012

J'ai vu: Anna Karenine

Mes léopards des neiges,

La semaine dernière je suis sortie de mon antre avec Nathou, et nous sommes allées bras dessus, bras dessous voir le dernier film de Joe Wright:


Anna Karenine
Source: Allociné
Aka Анна Каренина dans le texte de ce cher Léon Tolstoï.

Voici le pitch (source: Allociné) :
"Russie, 1874, la belle et ardente Anna Karénine jouit de tout ce à quoi ses contemporains aspirent : mariée à Karénine, un haut fonctionnaire du gouvernement à qui elle a donné un fils, elle a atteint un éminent statut social à Saint-Pétersbourg. 
À la réception d’une lettre de son incorrigible séducteur de frère Oblonski, la suppliant de venir l’aider à sauver son mariage avec Dolly, elle se rend à Moscou. Au cours de son voyage, elle rencontre la comtesse Vronski que son fils, un charmant officier de la cavalerie, vient accueillir à la gare. Quelques brefs échanges suffisent pour éveiller en Anna et Vronski une attirance mutuelle.
Oblonski reçoit également la visite de son meilleur ami Levine, un propriétaire terrien sensible et idéaliste. Épris de la sœur cadette de Dolly, Kitty, il la demande gauchement en mariage, mais Kitty n’a d’yeux que pour Vronski. Dévasté, Levine se retire à Pokrovskoïe et se consacre entièrement à la culture de ses terres. Mais le cœur de Kitty est lui aussi brisé quand elle prend conscience, lors d’un grand bal, de l’infatuation réciproque d’Anna et Vronski.
Anna, désorientée, rentre à Saint-Pétersbourg, mais Vronski l’y suit. Elle s’évertue à reprendre sa calme vie de famille mais son obsession pour le jeune officier ne cesse de la tourmenter. Elle s’abandonne alors à une relation adultère qui scandalise toute l’aristocratie locale. Le statut et la respectabilité de Karénine sont mis en péril, le poussant à lancer un ultimatum à sa femme. Dans sa recherche éperdue de bonheur, Anna révèle au grand jour l’hypocrisie d’une société obsédée par le paraître. Incapable de renoncer à sa passion, elle fait le choix du cœur."

Bien qu'étant dans une phase bisounoursesque pré-noëlienne, j'ai vraiment aimé ce film qui est pourtant un drame.

Je me suis dit que j'allais vous faire une petit tablal (sigulier de tableaux) de pour et contre.

+ J'ai vraiment apprécié la mise en scène alternant tantôt "réalité", tantôt "scène et coulisses de théâtre".
On est projeté dans le film par l'intermédiaire d'un décors de théâtre côté scène et côté coulisses, celui-ci revenant régulièrement tout au long du film. Ces apparitions s'estompent petit à petit avec le début de la romance entre Anna et Vronski.
J'aurais tendance à interpréter cette mise en scène (mais cet avis n'engage que moi) comme une métaphore de la vie que subit l'héroïne, basée sur les apparences et les conventions sociales du XIXème siècle en Russie. Chacun doit y tenir le rôle qui lui a été attribué.
La scène de théâtre disparait à mesure qu'Anna se libère des conventions sociales au profit de son histoire d'amour, mais le carcan social la rattrape jusqu'à la mener à sa fin.

+ Les décors et costumes sont magnifiques. On est plongés dans l'Empire russe et son s'imagine déjà en train de porter une toque comme Keira Knightley.
Source: Allociné

Source: Allociné
Vous noterez au passage qu'elle n'a pas été affublée d'une petite frange ridicule comme Sophie Marceau en son temps.

Le compte Vronski, incarné par Aaron Taylor-Johnson, correspond aux canons de beauté de l'époque. Ce n'est pas le beau gosse musclé du XXIème siècle qui ferait tâche dans un décor rétro.
Non, Vronski n'est pas body-buildé ni le derrière d'un Dieu du Stade. Il a le cuissot rond et le cul pat de n'importe quel cavalier qui dort sur son cheval. Il a l'oeil vif et humide. Tout ce qu'il faut.
Source: Allociné

Source: Allociné


+ Jude.
Oui, Jude est un argument à lui tout seul pour voir ce film. Un dégarni coincé n'a jamais été aussi sexy (mais j'ai un avis complètement biaisé).
Plus sérieusement, je trouve qu'il s'est réellement fondu dans le personnage: on ne peut nier le travail de l'acteur tout en finesse.
J'ai été particulièrement émue lorsqu'on le voit apprenant que sa femme en aime un autre, s'asseoir sur son fauteuil et se renfermer (Jude, moi je ne te ferai jamais ça! Même chauve t'es hot!).

Avant : Jude-je-suis-toute-à-toi Law
Source: Ecranlarge.com

Après : 
Source: Allociné
+ L'histoire d'amour entre Levine et Kitty.
Autant vous verrez que je n'ai pas vraiment accroché au duo Anna-Vronski, autant j'ai regardé ce film jusqu'à la fin pour le gentil maladroit Levine et la naïve Kitty. J'ai même versé ma petite larmichette d'indécrottable romantique (bisounours, es-tu là?).
Source: Addictomovies.com
+ Oblonski incarné par Matthew MacFadyen m'a mise de bonne humeur (et pourtant il est censé être un vilain qui va manger de la brioche ailleurs).

Et voici les points négatifs:

- Le rythme grandement inégal de l'histoire d'amour entre Anna et Vronsky.
Anna et Vronski se rencontrent. L'expressivité des acteurs est aussi intense que celle de Kristen Stewart après une dose de prosac.
Anna et Vronsli se revoient par hasard à une soirée: BAM! Grosse drague lourdingue de la part du zigue et air effaré de la donzelle.
Hem... On a loupé un épisode???
Non, mais sérieusement, il s'est passé quoi entre les deux?

Et puis une soirée plus tard: PAF! "Non, n'accepte pas ta mutation au fin fond de la toundra!"
Allôôô? Et le tourment de la tentation il est passé où?

Puis: ils s'aiment. Ouais, ils s'aiment. C'est même long tellement ils s'aiment. Trop long.
BOUM! Elle est enceinte de lui (oui parce que Jude utilise des préservatifs en boyaux de mouton, hein, donc il ne peut pas être le père).
Mais bizarrement ça ne l'inquiète pas, hein. Non, non.

Heureusement qu'il y a le duo de tourtereau plein de fraîcheur Levine-Kitty.

- Keira.
Je n'ai pas grand chose à dire concernant son jeu, c'est une bonne actrice.
Mais franchement, dans le rôle de la femme de haut fonctionnaire bien nourrie après avoir enfanté à 18 ans et ayant passé 8 ans de sa vie au foyer...
Les femmes de l'époque n'étaient certainement pas aussi fraîches et... aussi maigres. N'importe quel Vronski authentique n'aurait pas accordé un regard à une fille comme ça. Je n'ai pas accroché, et c'est pas faute d'avoir essayé.
Sean Astin a pris des kilos pour interpréter Sam Gamegie, Will Smith a forcé la dose de steak pour incarner Mohamed Ali, Renée Zellweger s'est arrondie pour nous émouvoir en Bridget Jones, Glenn Close s'est enlaidie pour devenir Albert Nobbs.
Keira, elle, a continué à manger tranquillement des courgettes avec un filet de jus de citron (remarquez, c'est très bon!).

Pour conclure: bien que le film pêche particulièrement sur certains points majeurs, je l'ai tout de même bien aimé. :)

Source: Heyuguys.co.uk




Rendez-vous sur Hellocoton !

Bento de Noël!

Mes petits renards chatoyants,

Comme vous n'êtes pas sans savoir, Noël approche à grands pas.
Comme l'esprit des fêtes commence à envahir peu à peu mon quotidien à grands coups de marketing télévisé et de loupiotes multicolores, je me suis dit qu'il était temps de me lancer dans un Bento de Noël.




Du coup, comme on a beaucoup d'avocats à la maison (de ceux qui se mangent, hein), j'en ai fait un petit sapin sur un lit de purée patate douce.
Je l'ai décoré de petits oignons et d'oeufs de lump (et le tronc est fait à partir d'un petit cornichon).




Puis j'ai farcis des petites tomates avec du fromage blanc pour en faire des petits Pères Noëls apportant des cadeaux représentés par des cubes de cantal. Et enfin, pour le dessert il y a une banane avec un petit sapin en chocolat (j'en ai acheté un sachet chez Hema).



Pour ne pas que l'avocat jaunisse, il faut penser à arroser les tranches avec du citron et éviter de le laisser à l'air libre jusqu'au déjeuner.
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 25 novembre 2012

Comment je lutte contre le froid!

Mes petits pandas roux bondissants,

Le froid s'est installé et ce pour un bout de temps sous nos latitudes (je pense que vous l'avez remarqué) et je pense qu'on a tous nos réflexes chaleur-bonheur pour résister aux frimas.

Voici un topo de mes petites habitudes pour résister au Général Hiver.

Photo de classe:



1. La crème pour les mains "Soin Hydratant intense pour les Mains" d'Elizabeth Arden.



On ne présente plus la marque Elizabeth Arden, et encore moins son baume de huit heures. Dans la même lignée, il y a cette crème spécialement conçue pour les pattes.
Sa particularité: aussitôt appliqué, aussitôt absorbé!
J'aime beaucoup l'utiliser, notamment au bureau: je le mets et je peux continuer à taper à l'ordinateur, mes mains ne sont pas grasses.


2. Le baume pour les lèvres Benetint de Benefit.


J'aime beaucoup Benetint et son effet "lèvres mordues" qui fait très naturel.
Alors, si en plus je peux avoir la protection d'un baume à lèvre en une seule application, je vote pour!


3. Mon Tumbler "Kyoto" Starbucks.


Voici mon compagnon d'armes du quotidien, mon réconfort des rudes journées: mon thermos décoré aux couleurs de Kyoto, acheté chez Bento & Co.
Il garde mon thé chaud pendant 3 heures environ, et je peux partir vaillamment abattre affronter les transports, le froid et abattre la pile de boulot quotidien (ou dormir en cours, mais shhhh, c'est un secret!).


4. Ma bouillotte pour les mains réutilisable "Monsieur Grincheux" Oscardehn.com.



C'est mon gadget rigolo pour lutter avec humour contre les pincements qui traversent les gants!
Evidemment, il en faut un pour chaque main (pour la seconde j'ai une Madame Bavarde en stock). J'ai trouvé ça il y a 2 ans chez Carrefour Market.
Il suffit de craquer la petite capsule à l'intérieur et le liquide se solidifie et chauffe en même temps pendant 30 minutes. Pour la réactiver, il suffit de la faire bouillir dans une casserole d'eau pendant 10 minutes.


5. "Lait réparateur SOS" pour le corps Nivea.



Ce lait pour le corps a été un peu acheté par hasard, mais il s'est avéré topissime. Il est conçu pour les peaux très desséchées et c'est exactement ce qu'il me faut après l'épilation des gambettes, surtout en cette saison.

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 23 novembre 2012

The Puppini Sisters: le bal des rouquines, le retour.

Mes petits polatouches scintillants,

Comme je vous l'ai répété, j'adore le trio de close harmony des Puppini Sisters.
Crédit photo: Gemini Illustration


Comme tout bon trio de close harmony, il se compose:
- d'une brunette: Marcella Puppini,
- d'une blonde: Kate Mullins
- d'une rousse... et en ce moment, ce poste souffre d'une petite valse.

En effet, après le départ de Stephanie O'Brien, c'est au tour de Terrianne Passingham d'annoncer via Facebook qu'elle quitte le groupe quelques mois seulement après son intégration.


Aucune raison n'a été donnée, mais le groupe a déjà trouvé celle qui sera la quatrième rouquine depuis sa fondation en la personne d'Emma Smith.
Emma, Marcella et Kate.
Crédits photo: The Puppini Sisters

Gageons qu'elle saura apporter sa touche personnelle au groupe!

Voici sa première apparition télévisée en tant que membre des Puppini Sisters:


Le saviez-vous?
En 2004, La toute première rouquine du groupe s'appelait Rosana Schura. Elle n'a jamais enregistré de morceau avec Kate et Marcella et a fondé depuis le groupe The Rose Tinted.

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 19 octobre 2012

Hydrate ta fraise avec Montagne Jeunesse!

Mes petites mangoustes bleues,

Suite à moult articles sur le sujet, le mouton que je suis s'est lancé dans l'aventure des masques Montagne Jeunesse.

Mais qu'est-ce que c'est?

Montagne Jeunesse, c'est une marque albionaise qui fleuri dans tous les Claire's de France et de Navarre (bon, je ne suis pas allée en Navarre, mais si vous vous cotisez pour m'offrir l'aller-retour je peux, hein... voyez comme je suis dévouée).

Ils se distinguent pas des packaging très... comment dire... colorés, genre collage, avec des gros fruits partout et la bobine d'une nana qui a la banane... parfois même au sens propre.

Je me suis procurée un masque hydratant "Soufflé aux fraises".
Crédits photo: Montagne Jeunesse


Bref, l'emballage fait un peu cheap et le magasin aussi, on peut s'attendre à un truc sacrément zarb niveau compo et efficacité.

Mais quand on se lance et qu'on lit ce qu'il y a dans la mixture...


Argile, glycérine, Aloe vera (action adoucissante et calmante), Pêche (vitamines A, B et C + action hydratante), Fraise (antioxidants, vitamine C et effet nettoyant), Crème, Vanille (action calmante).

En outre, la compo est végétarienne.


Hé bien ma foi, a m'a l'air assez CLEAN!


Les promesses de ce masque:
C'est un masque hydratant qui ne sècherait pas, et qui laisserait la peau purifiée.

Place à la réalité du terrain.

La mixture

rose pâle, très crèmeuse, légèrement irisée et en guest-star: des petits grains de fraise tout partout.
Le tout sent très intensément la fraise à la crème, sans faire chimique pour autant. J'avais très envie d'en manger du coup.

A l'application, il est très frais et c'est vrai qu'il ne se dessèche pas vite. Mais attention: il sèche quand même, donc la promesse du « ne sèche pas » est relative.

Au bout de 15 minute, la surface commence à craqueler, en dessous c'est encore humide.

Hop, on rince!
Hop, on tapote pour sécher le minois.

Verdict...?

J'ai bien senti ma peau hydratée et repulpée. Ma crème hydratante pénètre mieux ma peau.

Bref, je valide.

Les masques Montagne Jeunesse sont conditionnés en mono-dose.
Honnêtement, il y a de quoi faire 2 à 3 masque dans le sachet, à condition de bien le refermer puis de pas trop traîner pour utiliser ce qui reste. Bref, il est possible de rentabiliser les 2€ dépensés.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 octobre 2012

Des paillettes de princesse sous la douche avec Plum Plum Pudding!

Mes petits oursons moirés,

Les affres de ma formation me tiennent éloignée de vous alors que j'ai moult et moult choses à vous dire!
Et là, BAM, je tombe malade. Donc je profite de mon état légumesque pour éditer quelques poste du fin fond de ma couette.

Récemment (bon, il y a 2 mois tout de même), j'ai pris un an de plus au compteur. Et comme j'ai des copines-princesses, elles m'ont offert des trucs de princesses avec force de paillettes et autres choses magiques dignes de princesses.

Dans le lot se trouvait un coffret Lush qui gère grave niveau sparkles:
Petite Gâterie
Crédits photo: Lush


(ouais, c'est tendancieux comme nom... je sais)
the Sweetest Thing en VO.

Le pitch sur le site web: 
"Un trio de produits scintillants pour la douche aux odeurs appétissantes pour réjouir le coeur de tout le monde !"

Ce qu'il y a in the box : les Fées Démoniaques, Shimmy Shimmy, et Plum Plum Pudding.



Je vais donc vous parler du dernier produit cité.

Plum Plum Pudding
Crédits photo: Lush


aka Sweetie Pie en VO (ce qui reste tout de même marqué sur le packaging... j'ai bloqué pendant 5 minutes en pensant que les employés chargés de faire les paquets se sont gourrés) 


Qu'est ce que cette diablerie?

Et bien c'est une gelée de douche.
Oui ma bonne dame.

Ce n'est pas un savon classique. Ce n'est pas un gel de douche.
C'est un truc entre les deux.



Et quid de la prise en main?

Bah c'est particulier... On dirait du flubber en violet. Et avec des paillettes.
(mais siiiii, le flubber c'est ce petit truc gélatineux bizarre du film éponyme)


On peut en couper un bout pour l'écrabouiller et frotter sur son corps. On peut chopper tout le bloc pour s'en servir comme un savon normal.

Il faut juste être vigilant parce que ça a beau être mignon, c'est parfois très fourbe et ça glisse facilement des mains.

Ce que j'ai aimé, outre l'odeur de cerise QUI EST JUSTE FOLLE et les paillettes incrustées dedans (mais qui ne restent pas sur la peau, je vous rassure), c'est que la bête est aussi bonne pour le corps que pour les cheveux.

Du coup, je trouve que c'est un bon produit pour les déplacements, histoire d'économiser de la place dans sa valise. Je l'aurais bien emporté avec moi en Thaïlande par exemple.

Autre avantage, le produit dure longtemps.
Un tout petit bout suffit pour se laver le corps, et il mousse abondamment.
J'ai du un peu me forcer pour le terminer avant sa date de péremption, c'est dire. Oui, c'est le revers de la médaille avec les cosmétiques frais... ils ne se conservent pas ad vitam.

Bref, je suis assez conquise par le produit, même s'il n'est pas conçu pour être utilisé en speed le matin vu sa texture spéciale.

Je me sens comme une princesse à chaque fois que je l'utilise.

Du coup, je pense que je vais en racheter à l'occasion quand j'aurai besoin de me gâter.... (pourtant j'ai tendance à ne pas trop foncer chez Lush vu mon étant de pauvreté ces derniers temps).
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 27 septembre 2012

Je ramène quoi dans mon vanity de Grèce?


Mes petites loutres turquoises,

Je me trouve au pays d 'Homère, Platon, Sakis Rouvas, Onassis, et Callas, et je me suis dit que c'était l'occasion de vous faire un petit topo sur ce qu'on peut y trouver comme bidules sympas à ramener pour soi ou sa bestah (restée turbiner dans la grisaille) histoire de prolonger le dépaysement.

Voici donc un petit pot-pourri de cosmétiques et autres ripolinages sympa à ramener et qu'on ne trouve pas en France.

Vernis Erre Due
Crédits photo: Erre Due

Erre Due, c'est LA marque de maquillage grecque (malgré son nom absolument pas hellène). Les produits sont vraiment sympa, mais ceux qui valent vraiment le détour sont les vernis à ongle: la gamme proposée est vraiment impressionnante et ils tiennent très bien.
Ils ont souvent une longueur d'avance sur les tendances. Par exemple leurs vernis effet jean qui sont édités depuis 2 ans (en illustration) alors qu'Agnes B. vient tout juste de sortir les siens.
On la trouve dans les Hondos Center, et les rayons qui lui sont consacré rien qu'en matière de ripolin des doigts sont assez impressionnants.
Si vous voulez un bon aperçu de leurs produits, je vous conseille d'aller sur leur page Facebook plutôt que sur leur site internet qui n'est pas à jour.
Edit du 16 octobre 2012: Le nouveau site Erre Due est enfin en ligne!


Shampoing Orzene Byras à la bière
Crédits photo: Sarandis/Orzene

C'est l'odeur de mes vacances depuis que je suis toute petite: assez sucrée mais avec un je ne sais quoi en plus.
Il y en a pour tous les types de cheveux et les bouteilles sont de contenance plutôt généreuse. Evidemment la gamme se décline aussi en après-shampoing et masques et se trouve dans toutes les grandes surfaces.



Maquillage Max Factor
Crédits photo: Max Factor

Ce n'est pas une marque grecque, mais on ne la trouve pas en France (en revanche on peut la trouver aux UK). J'aime particulièrement leur maquillage pour les yeux. On trouve leur produits dans tous les Sephora et Hondos Center.


Crédits photo: Achilleas

Achilleas (Αχιλλέας pour les intimes) c'est une chaine similaire à Accesorize mais grecque pur jus. J'aime beaucoup y aller parce que j'y trouve des bijoux et pochettes qui sont assez uniques et que je suis sûre de ne pas voir sur toutes les nanas en France.
Parfois ils anticipent de deux ou trois ans certaines tendances (par exemple les colliers et bagues avec des noeuds en cote de maille qu'on trouve partout maintenant).
Il faut aussi savoir qu'au mois d'août les soldes y sons assez fantastiques (-70%), donc ça vaut largement le coup d'y faire au saut.


Produits Korres
Crédits photo: Korres

On ne les présente plus, on les trouve en France également. Il s'agit de la marque qui monte un peu partout dans le monde, qui élabore ses produits avec plein de choses naturelles et des recettes de grand-mère grecque.
Mais comme vous vous en doutez, on ne trouve pas nécessairement tout dans les magasins de l'hexagone. Vous pouvez donc vous approvisionner dans les pharmacies et Hondos Center pour les produits de la gamme qui ne sont pas encore sortis ou durs à trouver en France. Leur dernière nouveauté: des pastilles contre la fatigue en illustration (idéal pour la rentrée donc!)


Crédits photo: Kings&Queens

Il s'agit d'une des marques de Korres.
On retrouve ici la charte qualité de cette dernière avec l'accent mis sur l'utilisation de produits natutels, sans paraben et auxtres cochoneries.
La marque propose des shampoings, parfums, gels douche, laits pour le corps inspirés des produits et rituels de beauté utilisés par les rois et reines de l'Antiquité et du Moyen-Âge.
Le packaging, bien que similaire aux produits Korres, et très coloré.
On trouve ces petites merveilles dans les grandes surfaces.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 11 septembre 2012

Stephanie O'Brien: l'envol du phoenix

Mes petits renardeaux flamboyants,

Comme dit précédemment, j'ai un vrai coup de coeur pour le groupe de close harmony qu'est The Puppini Sisters qui on mis une bonne dose de paillettes dans mon quotidien au fil de leurs quatre albums.

Et comme dit précédemment, Stephanie O'Brien a décidé de voler de ses propres ailes, cédant sa place à Terrianne Passingham.
crédits photo:  http://www.stephanieobrien.co.uk


Durant le mois d’août précédent, Stephanie a commencé à donner un avant goût de son album à venir avec deux titres publiés sur sa page SoundCloud:
You and I et Flamming Red Horizon.


On découvre enfin un style qui se démarque nettement du close harmony (ce qui était à prévoir) et Stephanie nous montre une nouvelle facette de l'artiste qu'elle est.
crédits photo:   http://www.stephanieobrien.co.uk


Je ne vais certainement pas m'autoproclamer connaisseuse en matière musicale (malgré un ego sur-dimensionné), je laisse ce soin à d'autre personnes certainement plus qualifiées que moi, mais je dois dire que j'apprécie cette nouveauté. Stephanie arrive à marier une joie de vivre et une once de mélancolie. J'aime beaucoup le résultat et j'espère que la suite sera tout aussi jolie.




Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 10 septembre 2012

Mon trio solaire Korres (mais oui, mais oui, l'été n'est pas fini!)

Mes petits bébés phoques rosés,

Il y a quelques mois, j'ai profité d'une offre sur vente-privée.com pour m'offrir quelques produits Korres. C'était aussi une occasion de tester cette marque qui chatouillait ma fierté hellénique depuis un certain temps (oui, je suis d'origine grecque et je n'avait pas encore cédé à la tentation... honte à moi).

Mon voyage en Thaïlande a donc été l'occasion de dégainer les produits solaires dont j'avais fait l'acquisition.

Ce qui m'avait attiré chez Korres dans un premier temps, c'était le fait que les produits utilisés dans la composition de leurs produits sont naturels, certifiés biologiques, et sans composants chimiques.

Mais l'élément qui m'a fait sauter le pas a été l'indice de protection élevé des produits solaires.

En effet, je suis blanche. Enfin, je corrige... j'ai la peau plus que blanche: diaphane. Et même si mes petits gênes hellènes lui permettent de bien résister au soleil, je préfère prendre mes précautions (je ne descends jamais en dessous d'un indice de protection solaire 30).

Bref, un indice de protection 50 avait tout pour me plaire.

J'ai donc embarqué avec moi trois produits.


L’Émulsion solaire SPF 50 visage et corps (avec du vrai yaourt grec comestible dedans aka approuvé par Giagia*).


Vous pouvez admirer la plage de Koh Phangan en arrière-plan (la preuve que je compose mes articles même en vacances)

  • Le packaging: C'est un spray, ce qui est assez pratique pour répartir le produit sur le corps (et pour traquer Cher et Tendre quand il ne veut pas en mettre).
  • Texture: C'est une vrai crème pour le corps, pas une eau ou une huile. C'est facile à étaler et le produit n'est pas trop gras.
  • Ce qu'en pense le pif: Il a une odeur assez discrète qui rappelle l'abricot.



La Protection solaire pour cheveux (avec de la vigne rouge aka également approuvé par Giagia).



  • Le packaging: Idem, c'est un spray, et la répartition sur la chevelure est assez aisée.
  • Texture: C'est une eau qui n'est pas grasse. Elle s'applique sur cheveux mouillés ou secs. J'ai vraiment apprécié le fait qu'elle permette un coiffage des cheveux assez facile, mais surtout le fait qu'elle reste en place malgré les baignade. Moi qui ne met rien d'habitude sur mes cheveux à la mer, j'ai vraiment senti une différence: ils étaient moins agressés par le sel et le soleil que d'habitude à la fin de mon séjour.
  • Ce qu'en pense le pif: Il a une odeur agréable et qui se laisse oublier.


Le Gel fraîcheur après-solaire visage et corps (avec encore du vrai yaourt comestible dedans aka approuvé par Giagia).


Et là, vous pouvez admirer mon sarong qui m'accompagnait fidèlement dans les temples.

  • Le packaging: C'est une bouteille à pompe qui délivre une quantité assez généreuse du produit.
  • Texture: C'est une sorte de gel-crème blanc très frais (on peut accentuer l'effet fraîcheur en mettant la bouteille au frigo) et qui s'étale très facilement. Il apaise vraiment la peau quand elle a un peu trop chauffé (ce qui ne dispense pas de s'exposer avec modération, rappelons le) et ne laisse pas de film gras désagréable quand il a bien pénétré.
  • Ce qu'en pense le pif: Il a une odeur fraîche très agréable.


Si je fais taire mes origines grecques et que je parle en toute objectivité:
J'ai bien aimé ces produits. C'est un peu dommage que le spray solaire pour le corps soit un lait plutôt qu'une eau comme chez Nivéa, mais ce n'est pas un réel désagrément: il a au moins l'avantage de préserver l'hydratation de la peau.
Je suis vraiment conquise par le spray après-solaire qui a un effet instantané sur la peau.

Bref, je les embarque pour mes prochaines vacances (qui auront lieu en Grèce).

*Giagia (Γιαγιά): "mamie" en grec.

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 7 septembre 2012

Thaïlande #3: Fashion et autres ripolinages

Mes petits papillons moirés,

Lors de mon séjour au pays du sourire j'ai eu l'occasion de prendre le BTS (métro aérien). C'était donc l'occasion de droguer mes rétines à coup de publicité non seulement affichage mais également télévisée.

Et à force de voir de la publicité pour diverses pomponeries je me suis demandée quelle est la mode en Thaïlande.

Comme le laissent présager les publicités, les canons de beauté dans les média sont les mêmes que dans le reste de l'asie: un teint diaphane, des traits fins, maquillage plutôt nude et des vêtements assez girly mais sans décolletés.


En pratique: très peu de femmes circulent maquillées même pour aller au travail (je n'ai vu ni produits de teint ni mascara sur la majorité d'entre elles).
Celles qui sont fréquemment exposées au soleil ont tendance à protéger leur visage et parfois même leurs avant-bras pour garder le teint pâle.

D'un point de vue vestimentaire, c'est assez simple: l'uniforme est très présent, non seulement pour les lycéens mais aussi pour une grande partie des salariés.



De façon générale, que les femmes circulent en uniforme ou non, les manches courtes sont de rigueur - très peu de femme ont des tops à bretelles - parfois même longues, et ce malgré la chaleur et l'humidité ambiante. En revanche, les shorts et jupes courtes sont monnaie courante.

J'ai profité de mon séjour à Bangkok pour m'approvisionner en produits de beauté. Ceux-ci, à l'instar du Japon (voyez cet excellent article du Blog de Barbie-underage), n'ont pas de magasins spécialisés qui leur sont dédiés. On les trouve en grande surface et en supérette type 7/eleven.
Outre les marques occidentales classiques, on trouve - de par la proximité des pays - des marques japonaises ou coréennes.

Bon... vous vous en doutez, je suis faaaiiiible, j'ai donc acheté quelques trucs là bas. Je vous en reparlerai très prochainement le temps de les tester.

Voici un aperçu de mon butin en attendant:


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 6 septembre 2012

Pérégrinations Parisiennes #1

Je ne résiste pas à l'envie de vous montrer ma dernière acquisition: un collier Tetris que j'ai acheté auprès d'Emilielle qui organise son vide dressing.
S'en est suivie une balade dans le quartier japonais avec petits biscuits chocolatés en forme de champignons et bubble tea.




Rendez-vous sur Hellocoton !